Linge de maison

Le linge de maison évolue au fil du temps qui passe. Au début du dix-neuvième siècle, il était encore très traditionnel. Vers les années quatre-vingt, le changement se fit sentir petit à petit : les influences orientales mais également allemandes et danoises prirent une place prépondérante dans notre intérieur.

La couette, d’origine danoise et allemande prend aujourd’hui place sur nos lits, remplaçant drap et couverture. Le set, d’origine orientale, s’impose à nos tables, laissant aux nappes, leur fonctionnalité première.

Chouettes, des couettes !

Selon la grandeur de vos couettes, vous trouverez sur le marché, différents modèles qui misent non seulement sur la décoration mais aussi sur le tissu.

A côté des grands classiques, les parures de lits se la jouent géométriques, colorées, fleuries, romantiques, audacieuses ou naturelles. Dans ce secteur, tout est permis ! Songez cependant à harmoniser vos housses avec la couleur de vos murs.

Les tissus ont également leur rôle à jouer : le coton est fort prisé pour sa facilité d’entretien. Le satin reste l’apanage du luxe. 

Pour certaines chambres, des marques proposent,hormis les taies d’oreillers traditionnelles, des housses pour oreillers traversins à poser à l’arrière des taies. C’est un retour aux sources. Mais la mode n’est-elle pas aussi un éternel recommencement !

Pour protéger les oreillers, on conseille toujours les protège oreillers, véritables tissus entre votre housse et votre oreiller.

A table

Les nappes se la jouent sobres ou colorées, en solitaire ou accompagnées. Le set de table en tissu a trouvé sa place. Facile à poser, il permet une alternance de coloris au sein d’une même table et un gain d’économie au lavage. Il faut cependant le choisir de qualité, lavable en machine à haute température pour éviter de devoir le jeter, à la moindre tache.

Les sets peuvent aussi se juxtaposer aux nappes et briser la monotonie de l’uniformité. A noter qu’ils peuvent non seulement être en tissu mais aussi en plastique ! Ils sont alors faciles d’entretien et lavables à chaque repas. On peut par contre les griffer facilement.

Bien que cette coutume fasse quelque part partie d’un autre siècle, aux nappes sont assorties les serviettes. En tissu, elles offrent le plaisir du velouté du tissu sur la peau. Brodées,elles peuvent s’avérer nominatives et même très personnelles. Les règles de savoir vivre demandent qu’on utilise sa serviette avant de porter son verre à la bouche, et chaque fois que les lèvres sont marquées par un mets.

Aujourd’hui, elles sont bien souvent en papier mais dans les grands restaurants, les responsables remettent celles en tissu, au goût du jour.

Si vous êtes un inconditionnel de la nappe, pensez à poser une housse protectrice pour votre table en bois de manière à ce qu’aucune tache ne puisse maltraiter votre mobilier.

A la douche !

Animal, végétal, rétro ou contemporain, le linge de maison doit y revêtir avant tout une certaine douceur. Les couleurs vives s’y sentent à leur aise mais pas trop. En terme d’essuies, amusez-vous à les toucher : leur grosseur vous en dira long sur leur douceur. Pensez également qualité et grandeur. Les mini essuie- mains s’avèrent pratiques pour les toilettes disposant d’un évier individuel. Tandis que les énormes essuies de bain ou plus communément, appelés draps de bain sont idéaux en vacances, sur la plage ou à la sortie du bain.  Parmi le linge de salle de bain, notons aussi les sorties de bain ou plus familièrement les peignoirs, véritables havres de douceur. Il existe également pour les petits, la cape de bain dans laquelle ils peuvent vraiment s’enrober et se réchauffer. En terme de qualité, on parle souvent de l’éponge et de son grammage au mètre cube. Selon cette information, vous pourrez estimer la grosseur et la douceur de vos essuies.

Le Feng Shui

Cette vague orientale enrichit notre culture occidentale. Elle nous permet d’accéder plus facilement à notre bien-être et ces quelques petits trucs nous ouvrent de nouveaux horizons. La pratique du Feng Shui s’appuie notamment sur les concepts du Yin et du Yang. Il recherche donc l’équilibre et favorise le déplacement de l’énergie.

A table et dans la pièce de la salle à manger en général, les adeptes vous inviteront à choisir des couleurs vives et gaies. Ne choisissez pas le bleu pour la salle à manger car il a un effet sédatif qui pourrait avoir une influence négative sur votre appétit.

La chambre doit favoriser l’énergie apaisante. Le décor doit y être dépouillé, les couleurs tendres. La couleur idéale pour la chambre reste le bleu qui créera une atmosphère sereine.

Dans les pièces d’eau, le bleu et le blanc accentuent l’accord avec l’eau.

Mais acquérir les bases du Feng Shui ne se fait pas en un week-end. Il faut y accorder du temps et de la patience. Cela mérite une certaine attention au quotidien. Pour les passionnés, les couleurs ne sont pas l’essentiel. Dans leur ordre d’importance, ce sont les énergies invisibles qui comptent : par ordre, les formes, la matière et ensuite les couleurs. Elles sont cependant essentielles pour apaiser certaines énergies négatives ou pour créer un équilibre.

Le repassage

Certains textiles ne demandent pas le savoir-faire d’une repasseuse. Mais d’une manière générale, un linge de maison aura toujours plus d’allure, repassé. Au dix-neuvième, l’art d’être repasseuse était l’apanage de certaines spécialistes. Aujourd’hui, grâce aux centrifugeuses et aux calandreuses, il ne faut pas être une professionnelle pour repasser une nappe ou bien encore une housse de couette !

Attention : allergies !

L’allergie est une réaction exagérée de votre organisme mis en contact avec une substance étrangère. L’allergie de contact se manifeste par des rougeurs et des démangeaisons. On peut être allergique à un tissu, aux acariens, à la poussière, à un produit nettoyant, à un adoucisseur, etc. Certains tissus s’affichent anti-allergiques  comme le coton. Renseignez-vous auprès du fabricant et/ou de la marque.